ADEPBA

Aller au contenu

Menu principal :

VIE DE L'ASSOCIATION

ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT DES ETUDES PORTUGAISES, BRESILIENNES, D’AFRIQUE ET D’ASIE LUSOPHONES
Déclarée à la Préfecture de police le 11 avril 1973
Maison des Associations du 14ème. arrond. – Boîte n°2 - 22, rue Deparcieux – 75014 Paris
06 08 65 50 23 – Site : adepba.fr –  e-mail : secretariat@adepba.fr
N°  SIRET : 32476831600048 - CODE APE : 9499Z

Lettre de rappel
(2017)

CONVOCATION
A l’Assemblée générale ordinaire du
13 mai 2017 de 14h00 à 18h00
Maison du Portugal : Cité Universitaire - 7 P Boulevard Jourdan, 75014 Paris

Vous le savez, l’engagement et les efforts de notre Association pour la défense et le développement des études lusophones sont visibles depuis plus de quatre décennies. On ne compte plus les concours scolaires visant à valoriser notre discipline, et en cela, les élèves mêmes. En 2016 nous avons lancé un nouveau concours scolaire : « Les JO de RIO parlent portugais ». L’ouverture de postes aux différents concours de recrutement est toujours l’une des priorités de notre association. Nos efforts commencent à être récompensés !
Cependant, le portugais ne bénéficie pas encore du traitement qui devrait être celui d’une langue dont la circulation et l’usage sont supérieurs à d’autres, dont l’enseignement stagne, et qui pourtant engrangent des postes aux divers concours de recrutement. Nous sommes très loin de ce qu’exigent la demande sociale ou les nécessités de renouvellement des enseignants.
Mais rien ne se fera sans que chacun, à tous les niveaux, se sente concerné et contribue à donner un poids supplémentaire à l’action de l’ADEPBA qui est la seule organisation à œuvrer avec expérience au plan national.

Vous avez besoin de l’ADEPBA, à tous les degrés de l’enseignement,
l’ADEPBA a besoin de vous.
Merci.
Christophe Gonzalez
Président de l’ADEPBA

ENSEIGNEMENT DU PORTUGAIS EN FRANCE
Déclaration de l’ADEPBA sur la signature d’un nouvel accord de coopération éducative et linguistique entre la   France et le Portugal.

Le 28 mars, le ministre portugais de l’Éducation et la ministre française de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche signaient un accord bilatéral de coopération. Il devrait en résulter des efforts particuliers pour le renforcement de l’apprentissage réciproque de chacune des langues concernées dans les pays signataires.

L’ADEPBA se réjouit de cette signature qui se destine clairement à un renforcement qu’elle appelle de ses vœux depuis sa création. Elle a toujours accompagné par diverses déclarations et initiatives la mise en place de ses accords dès les années 1970, puis celui de 1986, etc. Rappelons la fameuse campagne de 2005 qui faisait suite à l’un de ces accords et à l’occasion de laquelle notre association avait distribué une mallette pédagogique. On sait aussi qu’elle n’a jamais hésité à intervenir auprès du ministère, notamment à propos des postes aux concours de recrutement.

Il faut rappeler que l’ADEPBA a toujours milité pour l’intégration du portugais à l’école primaire et l’a fait savoir à maintes reprises aux responsables portugais et français. Elle se félicite donc de l’évolution que laisse présager cet accord. La transformation des ELCO en EILE est une bonne chose. L’enseignement est ainsi mieux considéré et l’évaluation de l’élève est prise en compte dans son parcours scolaire.

Pourtant, il faut dire clairement que cela n’est pas encore suffisant. En effet, l’intégration n’est pas complète ; les cours sont toujours assurés en dehors du temps scolaire et les élèves continuent à être d’origine portugaise car cela se fait sur la base du volontariat.
La langue portugaise devrait être proposée au même titre que l’anglais, pour l’ensemble d’une classe et pendant le temps scolaire. Il est vrai, et on le comprend, que les parents préfèrent que leurs enfants apprennent l’anglais, comme les autres, tandis que l’enseignement du portugais se fait en parallèle. Mais il en résulte que l’enseignement au sein de l’école est en fait « réservé » aux enfants d’origine. Le portugais, actuellement la première des langues enseignées dans le cadre ELCO / EILE, doit être enseigné comme une vraie langue étrangère ouverte à tous !

Il faut tout de même souligner un problème considérable : le manque de continuité entre primaire et secondaire qui occasionne une importante perte d’élèves. La solution serait de créer des pôles d’enseignement dans lesquels une ou plusieurs écoles alimentent un collège et où un ou plusieurs collèges donnent accès à un lycée. C’est un point décisif qui demandera des efforts…

En tout, cas, saluons cet accord, souhaitons qu’il ait plus de réalité et d’importance que les précédents. Nous serons vigilants.
Sans attendre, l’ADEPBA, dont l’expérience, historiquement et qualitativement, est sans conteste dans le développement et la défense de l’enseignement de la langue portugaise, prépare, et  lancera bientôt, une campagne nationale, fondée sur un argumentaire développé,  afin de sensibiliser les différents acteurs dans le domaine qui nous concerne et leur apporter des éléments favorisant une mobilisation nécessaire en vue de l’ouverture de cours.

Christophe GONZALEZ,
Président de l’ADEPBA





Bilan de l'Enseignement du portugais en 2014-2015

Michel PEREZ, Inspecteur Général de l'Education nationale a fait une présentation de l'Enseignement du portugais en France à l'hôtel de Ville de Paris, le 10 octobre 2015 au moment de l'atelier :"Bilan de l’Enseignement du portugais en France ».
ACTIVITES DANS LES COL. LYC. ET FACS
Le collège Lucien Cézard à Fontainebleau propose à compter de la rentrée 2017, une section internationale portugaise.


Les parents des élèves de CM2 intéressés par une inscription en 6ème internationale portugaise doivent adresser à M. Le Principal du collège L. Cézard, au plus tard le vendredi 31 mars 2017, les documents suivants :
Fiche d’inscription :
• ou à demander par courriel 0771424E@ac-creteil.fr
• Avis motivé du Directeur, de la Directrice d’école, téléchargeable ici
• Photocopie de la synthèse du livret d’évaluation pour l’année de CM1 ;
• Photocopie de la synthèse du livret d’évaluation pour le 1er trimestre de CM2.
Une réunion d’information aura lieu le samedi 22 avril à 10h30 au collège dans le cadre de la matinée Portes Ouvertes.
Les candidat-e-s seront convoqué-e-s pour passer l’examen d’entrée le mercredi 26 avril à 13h au collège L. Cézard de Fontainebleau. Cet examen se compose d’une épreuve écrite suivie d’une épreuve orale.

L’information a été mise en ligne sur le site de l'établissement http://www.luciencezard.org/.
Les infos sont consultables à cette adresse: http://www.luciencezard.org/?p=3048

Collège à Fontainebleau,
Adresse : 7 Rue Félix Herbet, 77300 Fontainebleau
Téléphone : 01 64 22 58 22


Université de Nantes - CELPE-BRAS 2017
23 et 24 mai 2017


L'Université de Nantes a le plaisir de vous annoncer que la session de certification en portugais langue générale CELPE-BRAS 2017°1 aura lieu les 23 et 24 mai 2017.
Cette certification, ouverte à tous, permet d'attester officiellement d'un niveau en portugais reconnu par le gouvernement brésilien.
Nous vous remercions de diffuser le plus largement possible cette information auprès de vos enseignants, vos collègues et de vos étudiants.

Les inscriptions sur le site du http://celpebras.inep.gov.br/inscricao/

sont ouvertes jusqu'au 20 mars prochain.

Toutes les annales du CELPE-Bras
Page CELPE-Bras

Marion Duriez
Ingénierie de formation en langues
Tél. : 02 53 48 77 21 (Interne 447721)
Bâtiment F0 - Bureau F211- 2ème étage

SERVICE UNIVERSITAIRE DES LANGUES
23 rue du Recteur Schmitt - BP 81227
44312 Nantes Cedex 3
Accueil SUL : 02 53 48 77 06



ACTIVITES CULTURELLES
Centre Pompidou - 39e édition de Cinéma du Réel, festival international de films documentaires
24 mars au 2 avril 2017


La 39e édition de Cinéma du Réel, festival international de films documentaires organisé par la Bibliothèque Publique d’Information du Centre Pompidou, aura lieu à Paris du 24 mars au 2 avril 2017.

Cette année, une grande place sera accordée au cinéma portugais.

Nous avons le plaisir de présenter un film portugais à concourir en compétition internationale :
LUZ OBSCURA, de Susana de Sousa Dias (76’ – 2017 – Portugal)

Synopsis :
Mêlant les photos d’identité prises par la police politique portugaise pendant la dictature de Salazar et les témoignages des enfants d’un militant communiste assassiné, Luz obscura invente une forme qui restitue au plus juste le sentiment d’une identité familiale fracturée.

Un film portugais en compétition internationale courts-métrages :
NYO VWETA NAFTA, d’Ico Costa, (21’ – 2017 – Portugal, Mozambique)

Synopsis :
« Plus un pays est riche, moins il y a de cure-dents ». À Inhambane, au Mozambique, portrait fragmentaire et cocasse d’une jeunesse qui rêve, désespère, fait le ménage, drague et grimpe aux baobabs.

Un film portugais en séance spéciale :

CINEMA, MANOEL DE OLIVEIRA E EU, de João Botelho (81’ – 2016 – Portugal)

Synopsis :
Voyage au cœur de l’œuvre de Manoel de Oliveira ; le réalisateur en vient à mettre en images un récit que le cinéaste décédé en 2015 n’a pas eu le temps de tourner.

Vous pourrez retrouver les détails de la programmation ainsi que nos informations pratiques sur le site internet de Cinéma du réel : http://www.cinemadureel.org et notre blog : http://blog.cinemadureel.org/.


Presse et communication
39ème Cinéma du réel
24 mars - 02 avril 2017
Tel: 01 44 78 15 62
BPI- Centre Pompidou
25, rue du renard
75197 Paris cedex 04


 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu