ADEPBA

Aller au contenu

Menu principal :

VIE DE L'ASSOCIATION
Compte rendu de l’Assemblée générale ordinaire
clôturant l’année civile 2017


          Paris, le 20 mars 2018

 Le samedi 17 mars 2018, à 14 heures, s’ouvrait l’Assemblée générale ordinaire annuelle de l’ADEPBA clôturant l’année civile 2017. Elle se déroulait à la Maison du Portugal, Cité Universitaire, Paris. Les adhérents avaient été convoquéspar lettre simple.

L’Assemblée est présidée par M. Gonzalez Christophe, en qualité de Président de l’Association. Il est assisté par un secrétaire de séance, M. Oliveira António, Secrétaire général. Compte tenu des présents et des pouvoirs reçus, l’AG a pu s’ouvrir et statuer aux conditions de quorum requises.
         L’ordre du jour était le suivant :

- Rapport moral et d’activité
- Rapport financier
- Renouvellement du Conseil d’administration
- Questions diverses

Le président de séance déclare ouverte l’Assemblée et prend la parole pour le rapport moral et d’activité, dont les lignes essentielles sont les suivantes :

Courant avril, l’Adepba réagissait par un communiqué à la signature d’un accord de coopération éducative et linguistique entre la France et le Portugal signé le 28 mars. Nous avions favorablement accueilli la transformation, d’ordre idéologique, des ELCO en EILE : ce changement de statut Enseignement de langue et de Culture d’origine  Enseignement internationale de langue étrangère    permet de sortir de l’idée de « langue d’émigration ».  Nous disions aussi que, malgré tout, l’intégration des cours à l’école n’était pas complète, ces derniers étant assurés en dehors du temps scolaire et sur la base du volontariat. Un an après cet accord, qu’en penser ? Certes, l’évaluation est prise en compte dans le parcours scolaire et les enseignants sont mieux suivis. Mais cet EILE est composé de regroupements d’élèves venant de plusieurs établissements, ce qui constitue une grande contrainte. Par ailleurs, quelques problèmes sont apparus pour l’obtention de salles permettant ces cours. Au total, l’accord n’a pas vraiment permis d’améliorer, concrètement, la situation antérieure.

Le 30 novembre, l’adepba envoyait au ministre de l’Education une lettre portant sur la question du recrutement. Nous faisions remarquer que les statistiques elles-mêmes faisaient état d’une croissance importante et ininterrompue, de l’ordre de 5 % par an, du nombre d’élèves étudiant le portugais langue étrangère. Or la réponse des autorités académiques à ce constat n’est pas à la hauteur des nécessités, d’où un recours de plus en plus fréquent à des enseignants contractuels ou vacataires. Certes, le ministère avait proposé 4 postes au Capes externe 2016 et 5 au titre de 2017, mais il n’y en avait pas eu en 2015. Nous faisions remarquer que des responsables académiques, et même Pôle emploi, s’adressaient à notre association afin de diffuser des offres pour des enseignements non assurés. Nous estimions à 15 le nombre de nouveaux postes nécessaires compte tenu des départs en retraite.
Ce courrier a reçu une réponse du chef de cabinet. La lettre, très brève, donne l’objet de notre demande précise qu notre document est transmis au Directeur général des ressources humaines afin qu’il examine la situation et qu’il nous tienne directement informé de la suite qui « pourra y être réservée ». Espérons donc, en étant bien conscients que le cadre dominant est malheureusement celui d’un recours constant aux contractuels…

Autre point fort de ce bilan, le lancement d’une campagne de promotion pour l’ouverture de cours de portugais. Une campagne qui s’étendra sur encore sur l’année 2018. 5000 exemplaires d’un dépliant très clair ont été imprimés dont une partie déjà diffusée. Cette initiative a nécessité un gros effort de conception : que tous les participants soient chaleureusement remerciés !

L’année 2017 est encore marquée par les tout débuts du lancement d’un concours scolaire « Le Portugal dans la Grande guerre ». Les dossiers de participation parviendront aux collègues fin septembre/début octobre 2018.

L’Adepba a été présente 1) lors des États généraux organisés par Cap Magellan au mois de février, 2) à l’occasion du Forum des Associations portugaises de France, le 20 mai, au consulat, 3)à la rencontre nationale de la CCPF, le 14 octobre. Elle a été associée au concours « Dá voz à letra » proposé par la Fondation Gulbenkian, et au festival Jangada, cinéma brésilien de Paris.

L’AG décide d’abandonner le local loué pour le stockage des archives. Ces dernières seront triées, conservées pour certaines, photographiées pour d’autres, évacuées pour l’essentiel. Cette location cesse à la fin du mois de juin. Les pièces conservées seront abritées dans une partie d’un box gracieusement mis à la disposition de l’association par l’un de ses membres. Par ailleurs, il est décidé, dès cette année 2018, de ne plus recourir aux services d’un expert-comptable et d’assurer par nous-mêmes le suivi des comptes.

Dans le cadre de la communication, le bilan 2017 fait apparaître une régularité dans la publication des pages Adepba de Capmag, plusieurs interventions à Rádio Alfa et dans les colonnes de Luso jornal, outre une belle tenue du site ainsi qu’une activité profitable de la page face book.

Le rapport moral et d’activités étant achevé, la parole est donnée au trésorier, M. Roger Clamote, pour le rapport financier présenté à partir des documents, distribués, issus du cabinet comptable AMC Consultant, Sud Galaxie, 1 rue des Méridiens, BP 356, 38130 Echirolles cedex. Le Grand Livre complet était mis à disposition des participants.

Après l’audition des divers rapports et les débats, quitus est donné à l’unanimité.

Les trois membres du Conseil d’administration constituant le tiers sortant étaient : Gérard Brignol, Annabella Simões, Roger Clamote.  Gérard Brignol ne se représentant pas, et dans aucune candidature ne s’étant manifestée, Annabella Simões et Roger Clamote ont été réélus à l’unanimité.

Les questions diverses étant épuisées et l’ordre du jour clos, la séance est levée à  17 heures.

Le Conseil d’administration renouvelé se réunit et reconduit le Bureau sortant : Christophe Gonzalez, Président, Annabella Simões, Vice-présidente, Antonio Oliveira, Secrétaire général, Roger Clamote, Trésorier.


Le Président de séance
M. Christophe GONZALEZ

Le Secrétaire de séance
M. António OLIVEIRA






RENCONTRE DES ADHERENTS ET DES ENSEIGNANTS DE PORTUGAIS
  SAMEDI 20 JANVIER  A 14H00 A LA MAISON DU PORTUGAL, CITE UNIVERSITAIRE A PARIS


L’ADEPBA a présenté à ses militants et aux professeurs de langue portugaise son nouveau dépliant sur l’ouverture de cours de portugais samedi 21 janvier à la Maison du Portugal à la cité Universitaire de Paris.



Présenté par Antonio Oliveira, secrétaire général de l’ADEPBA, Monsieur Michel Perez, Inspecteur Général honoraire de l’Education nationale et Annabella Simoes, Vice-présidente de l’ADEPBA.



En présence de Paulo Pisco, député portugais.

L'ADEPBA vient d'écrire à Monsieur Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation nationale à propos des postes aux concours de recrutement.


ASSOCIATION POUR LE DÉVELOPPEMENT DES ÉTUDES
PORTUGAISES,BRÉSILIENNES, D’AFRIQUE ET D’ASIE LUSOPHONES
Déclarée à la Préfecture de police le 11 avril 1973
Maison des Associations du 14e arrondissement
Boîte n°2 - 22, rue Deparcieux – 75014 Paris
Tél. 06 08 65 50 23
E.mail : secretariat@adepba.fr – Site : www.adepba.fr


Paris, le 30 novembre 2017
M. Christophe GONZALEZ ,
Président de l’Association pour le Développement des Études
Portugaises,Brésiliennes, d’Afrique et d’Asie lusophones (ADEPBA)

à
Monsieur Jean-Michel Blanquer
Ministre de l’Éducation nationale.

Monsieur le ministre,

Les statistiques de la DEPP font état d’une croissance importante et ininterrompue du nombre d’élèves qui étudient le portugais langue étrangère en France.
Cette croissance est de 5% par an, soit + 48% en dix ans, entre 2007 où l’on enregistrait 12223 élèves et 2016 où 18183 élèves étudiaient le portugais dans le second degré.
Cette augmentation semble occasionner  une grande difficulté aux autorités académiques pour trouver les enseignants qualifiés nécessaires afin de répondre à cette situation. En effet, nous constatons, et les familles constatent, le recours est de plus en plus fréquent à des enseignants contractuels ou vacataires, dépourvus de formation pédagogique, afin de pourvoir aux besoins d’enseignements dans les sections récemment ouvertes, ce qui met en péril la qualité de la réponse apportée à la demande des familles.
Cette situation est inquiétante, car elle affecte environ un professeur de portugais sur trois (30%), voire même beaucoup plus dans certaines académies (> 50% en Guyane).
Certes, au cours des deux dernières années nous avons enregistré les efforts de votre ministère pour assurer à nouveau le recrutement de professeurs qualifiés au CAPES en ouvrant 5 postes au concours externe en 2017 et 4 postes en 2016, mais il n’y en avait eu aucun en 2015.
Malgré tout, les faits montrent que ce recrutement est encore insuffisant et qu’il est très éloigné de pouvoir couvrir les besoins constatés.
Notre étonnement est grand lorsque des établissements, des responsables académiques ou même Pôle Emploi s’adressent à notre association afin de diffuser des offres pour des enseignements non assurés !
Il est indispensable d'accompagner la forte croissance effective de la demande d’apprentissage de la langue portugaise dans ses variantes européenne ou brésilienne par des recrutements significatifs d’enseignants qualifiés au CAPES et à l’Agrégation.
Compte tenu des nombreux départs en retraite constatés tous les ans, nous pensons que 15 nouveaux postes d’enseignants de portugais seraient nécessaires annuellement afin d’accompagner une demande sociale et culturelle d’une importance stratégique pour notre pays.  
En espérant vous avoir convaincu, veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de notre considération respectueuse.

  Christophe Gonzalez
 Président de l’ADEPBA

Lancement de la campagne à l'Hôtel de Ville de Paris le samedi 14 octobre




De gauche à droite : Adelaide Cristóvão, Coordinatrice de l’enseignement portugais en France ;  Michel Perez, Inspecteur Général honoraire de l’Education nationale ; Antonio Oliveira, Secrétaire général de l’ADEPBA ; Marie Héléne Euvrard, présidente de la CCPF ; Izabella Borges, Déléguée à l’enseignement et à la culture à l’Ambassade du Brésil.


L'ADEPBA lance une campagne nationale pour l'ouverture de cours de portugais
dans les établissements scolaires en France



Voir le dépliant de la campagne au format PDF ci-dessous et cliquez sur les liens actifs.

Voir ci-dessous le fichier papier au format PDF.
Si vous souhaitez recevoir ce dépliant, merci d'envoyer un e-mail à : secretariat@adepba.fr

ENSEIGNEMENT DU PORTUGAIS EN FRANCE


Bilan de l'Enseignement du portugais en 2014-2015

Michel PEREZ, Inspecteur Général de l'Education nationale a fait une présentation de l'Enseignement du portugais en France à l'hôtel de Ville de Paris, le 10 octobre 2015 au moment de l'atelier :"Bilan de l’Enseignement du portugais en France ».
ACTIVITES DANS LES COL. LYC. ET FACS
  FILMS JEUNE PUBLIC


O MENINO E O MUNDO
Mercredi 4 avril à 14h00
2013 / 79 min. / Réalisation : Alê Abreu

À la recherche de son père, un garçon quitte son village et découvre un monde fantastique dominé par des animaux-machines et des êtres étranges.
Un voyage lyrique et onirique illustrant avec brio les problèmes du monde moderne.
- Cristal du long métrage et prix du public au festival du film d’animation d’Annecy 2014
- Prix du meilleur film, prix du public, de la meilleure bande son au festival d’animation de Lisbonne 2014
- Mention spéciale au festival de Rio 2013
- Prix jeunesse du meilleur film brésilien au festival de São Paulo 2013
- Sélectionné aux Oscars 2016


MI MUNDIAL  
Mercedi 4 avril à 16h00 / Lundi 9 avril à 13h45
2017 / 90 min. / Réalisation : Carlos Morelli

Tito, génie du foot de seulement 13 ans, reçoit une offre qu'il ne peut pas refuser et qui va l’aider à sortir sa famille de la pauvreté. Alors qu’il est proche de la consécration, un accident force le jeune uruguayen à affronter le plus grand défi de sa vie.
- Prix Guadalajara Construye au festival de Guadalajara 2017
- Sélectionné au festival de Busan 2017
- Sélectionné au Prix Goya 2018

RIO 2
Samedi  7 avril à 11h00
2011 / 96 min. / Réalisation : Carlos Saldanha

Blu, un perroquet bleu d’une espèce très rare, quitte sa petite ville sous la neige et le confort de sa cage pour s’aventurer au cœur des merveilles exotiques de Rio de Janeiro. Sachant qu’il n’a jamais appris à voler, l’aventure grandiose qui l’attend au Brésil va lui faire perdre quelques plumes !

- Sélectionné aux ALMA Awards 2011
- Sélectionné au festival du film d’animation d’Annecy 2011
- Prix de la meilleure animation de personnage de long-métrage aux Annie Awards 2012
- Meilleur film étranger au grand prix du Cinéma Brésilien 2012
- Sélectionné aux Oscars 2012


FALA SÉRIO, MÃE!
Mercredi 4 avril à 18h00 / Mardi 10 avril à 10h00
2017/ 79 min. / Réalisation : Pedro Vasconcelos

Ângela Cristina, mère surprotectrice d’une adolescente, Maria de Lourdes, tente de guider sa fille dans l’une des périodes les plus difficiles de sa vie. Mais Malu, comme elle préfère être appelée, a elle aussi ses propres insatisfactions ! Avec beaucoup d’humour, elles partagent les frustrations et les joies d’une relation mère-fille mouvementée.

Séance suivie d’un débat avec Arthur Schwartz et Thalita Rebouças

  20e festival du cinéma brésilien de Paris, du 3 au 10 avril 2018 au cinéma l’Arlequin.

Chères collègues, chers collègues,
Le festival du cinéma brésilien de Paris, comme chaque année, propose aux professeurs de portugais de pouvoir venir assister à un film Jeune Public.
Cette année, le festival vous propose 4 films Jeune Public mais vous pouvez parfaitement choisir d’aller voir un autre film au programme.
L’ADEPBA est partenaire et soutient cette belle initiative et vous invite à faire participer vos élèves. Le prix est de 5€ par élève.
Faites donc profiter vos élèves !

Consultez le site officiel pour voir tous les films au programme :

Contactez les organisateurs pour réserver votre séance.

Association Jangada
Maison des associations du 4ème
Boîte 42
38, boulevard Henri IV
75004 Paris
France
Adresse e-mail :
jangada@jangada.org

Cinéma l’Arlequin
76, rue de Rennes
75 006 Paris
M° Saint-Sulpice



ACTIVITES CULTURELLES

Consultez l'actualité sur la page Facebook de l'ADEPBA
   40e édition de Cinéma du Réel, festival international de films documentaires
  organisé par la Bibliothèque Publique d’Information du Centre Pompidou  
   du 23 mars au 1 avril 2018.

Nous avons le plaisir de présenter cette année un film portugais à concourir en compétition internationale :
-       Terra Franca de Leonor Teles (Portugal)
Synopsis : Un an dans la vie du pêcheur lisboète Albertino Lobo, entouré de sa femme Dalia et de ses filles, dont l'aînée s'apprête à se marier. La fin d'un cycle de vie, à hauteur de barque et de regard.
Un film et une performance dans la section Ir/réel :
-       Spell Reel de Filipa César (France – Portugal)
Synopsis Spell Reel : Les archives filmiques du mouvement indépendantiste d’Amílcar Cabral en Guinée-Bissau, matériau fragile et incomplet retrouvé en 2011, constituent le point de départ de Spell Reel, film aux multiples strates où l’artiste portugaise Filipa César fait résonner les temporalités et les luttes passées et présentes avec un montage polyphonique de récits et d’espaces.

Performance PALMISTRY : Bubaque est une île de Guinée-Bissau. À l’époque de la première guerre mondiale, une usine allemande y fut construite qui soutenait l’effort de guerre. Aujourd’hui, ses ruines forment l’infrastructure du village et celle d’une mémoire jusqu’alors enfouie.
Les dates et horaires des films en compétitions seront annoncés le 26 février. Vous pourrez retrouver les détails de la programmation ainsi que nos informations pratiques sur le site internet de Cinéma du réel : http://www.cinemadureel.org.
 
Chloé Pretesacque
Presse et communication
40ème Cinéma du réel
23 mars - 01 avril 2018
Tel: 01 44 78 15 62
http://www.cinemadureel.org
BPI- Centre Pompidou
25, rue du renard
75197 Paris cedex 04


APPEL A PROJETS - PUBLICATIONS
  La revue Les Langues Modernes lance un appel pour le numéro 1/2019 :

L’approche intermédiale en enseignement-apprentissage des langues vivantes
Ce numéro est coordonné par Emmanuelle Garnier et Émilie Lumière. Date limite de réception des propositions d'articles : 8 avril 2018.

L'appel et le calendrier sont consultables en ligne sur le site de l'APLV :


 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu